Your address will show here +12 34 56 78
Ressort Territorial

  APPLICATION MOBILE     |      GUICHET UNIQUE EN LIGNE     |      E-PAIEMENT     |      AUKSS GÉOPORTAIL     |      RÉSULTATS DES COMMISSIONS
Données Générales: 

  • Positionnement stratégique : un territoire qui s’étale sur une superficie de 7900 km² soit 1,08% de la superficie totale du pays, abritant ainsi la plaine du Gharb (4200km²). Son positionnement entre deux axes structurels du royaume ( l’axe Tanger – Agadir et l’axe Rabat –Oujda)  lui procure la vocation de Région relais, lui permettant de bénéficier d’un réseau de communication stratégique (Autoroutes, ports, aéroports et voies ferrées … etc.) sans omettre la vocation agricole de la plaine du Gharb.
  • Réserves hydriques importantes;
  • Région agricole par excellence ;
  • Agro-industries variées ;
  • Réserves naturelles et sites
historiques inestimables :
  • Littoral de 140 km présentant des opportunités pour le tourisme balnéaire national et international ;
  • Infrastructure routière et ferroviaire de qualité.

Besoin d'une information ou d'assistance ?

On s’engage pour vous apporter la réponse et l’aide adaptées à vos besoins.

Cadre naturel

La région est caractérisée par un climat méditerranéen tempéré avec une moyenne pluviométrique de 400 mm/an. Elle dispose de richesses naturelles diversifiées notamment des ressources en eau importantes, une cote poissonneuse, une terre arable et des écosystèmes très variés.Elle dispose d’un littoral de 140 km de long avec l’une des plus belles plages dont celles de Mehdya, Moulay Bousselham, Beckmeur,…La région abrite les deux zones humides les plus importantes du pays, Merja Zerga à Moulay Bousselham et Sidi Boughaba à Mehdya. Ces deux sites sont inscrits sur la liste de la convention relative aux zones humides d’une importance internationale (RAMSAR), que le Maroc a ratifié en 1980.Par ailleurs, un grand nombre d’oiseaux rares vivent dans les 17 sites d’intérêt biologiques et écologiques littoraux de la région (zones humides, côtes rocheuses, îlots et plages).

Potentialités de la région

 

La région est dotée d’un énorme patrimoine forestier. La foret naturelle couvre 46.200 ha tandis que les parties reboisées s’étalent sur 92.800 ha. Les peuplements d’Eucalyptus couvrent, eux, une superficie de 76.500 ha, soit 35% de la superficie des forets d’eucalyptus au niveau national. Les produits forestiers génèrent donc des recettes annuelles importantes de l’ordre de 65 millions de Dirhams. Produire 500 tonnes de miel /an Produire 2500 tonnes de glandes ainsi que 15 tonnes de champignons et lichens. Générer 500.000 journées de travail /an Générer 250.000 m3 de bois d’industrie /an

La vocation principale de la région du Ghrab Chrarda Bni Hssen est l’agriculture disposant ainsi d’une superficie agricole utile d’environ 576.442 ha. Ses ressources en eau et en sol lui permettent d’abriter l’un des plus importants périmètres irrigués du Maroc soit 21,7% de la superficie nationale irriguée en grande hydraulique. La céréaliculture représente à elle seule 54% des terres cultivées. La région est également classée parmi les premières au niveau de la production du riz, des cultures sucrières, du tournesol et des agrumes. Et dans un souci de réponse à lademande du marché étranger, d’autres cultures sont introduites à savoir la pomme de terre, la fraise,… En ce qui concerne la production animale, la région compte un cheptel de 1,4 millions de têtes (bovins, ovins et caprins) contribuant ainsi à la production de 26 tonnes de viandes rouges par an. La filière du lait, elle, représente le plus grand contributeur au chiffre d’affaires et le plus grand pourvoyeur d’emplois dans les exploitations agricoles avec ses 157.000 vaches laitières et sa production annuelle de 280.000 tonnes.

La région du Ghrab Chrarda Bni Hssen abrite 219 établissements industriels de diverses activités soit 3% des entreprises nationales. Le secteur industriel de la région contribue par 3% à la production, 2% à la création d’emplois, 2% aux exportations, 2% à l’investissement et 6% à la valeur ajoutée au niveau national. L

La région du Gharb renferme un potentiel historique et archéologique important relatant les différentes périodes de son histoire. La région du Gharb a connu une occupation humaine depuis l’époque préhistorique. Plusieurs objets archéologiques composés essentiellement d’outils lithiques et de vases en céramique témoignent d’une occupation humaine depuis le Paléolithique et pendant le Néolithique et la Protohistoire (Exemple des deux vases de Mahdiya et de Sidi Slimane).

La région, avec ses potentialités naturelles et la diversité de ses paysages et de son patrimoine, représente un univers propice au développement touristique. De même la région abrite plusieurs moussems, festivals et activités culturelles de renommées nationales (Zeggota, Had Kourt, Sidi Kacem, Sidi Slimane,…) Cependant, la région ne compte que 45 établissements hôteliers pour une capacité de 1.504 lits, soit, respectivement 2,8 % et 1,2 % de la capacité nationale. Ces établissements sont concentrés dans la province de Kénitra. Les hôtels non classés, sont au nombre de 34 avec une capacité de 675 lits, soit respectivement 3,2 % et 2 % de la capacité nationale de la même catégorie.

Le secteur du commerce au niveau de la région connaît aujourd’hui l’introduction de la franchise et ce notamment dans la ville de Kenitra. Cette dernière contribue dans le domaine de la franchise avec 2% du total des points de vente à l’échelle nationale soit un total de 51 points de vente. En parallèle à cela, le commerce dit « traditionnel » continue toujours de se développer. Il est constitué essentiellement par des commerçants grossistes et détaillants exploitant directement leurs activités.

La région du Gharb Chrarda Bni Hssen dispose de potentialités importantes dans la domaine de la pêche maritime : une côte de 140km, un port et des sites de débarquement avec une flotte de 28 chalutiers, 12 sardiniers et environ 200 barques. La pêche au niveau de la région est composée de 41% de poissons blancs, 51% de poissons pélagiques et 8% des invertébrés benthiques. Cette pêche destinée essentiellement à la consommation locale, a une valeur commerciale d

La population urbaine de la région a connu une croissance importante passant ainsi de 623.958 habitants en 1994 à 780.971 en 2004 soit un taux d’accroissement annuel de 2,3%. La région dispose de terrains publics mobilisables, destinés à la promotion publique et privée de l

Secteur de l’électricité : L’énergie électrique de la région est produite au niveau de la centrale à fuel oil, des barrages de Oued al Makhazin et al Wahda. Le taux d’électrification en milieu urbain est de 100% et en milieu rural de 97%. Secteur des hydrocarbures : Le stockage des produits pétroliers liquides se fait soit au niveau de l’ancienne raffinerie Samir à Sidi Kacem ou dans un dépôt d’une capacité de 12.000 m3 appartenant à la compagnie d’entreposage communautaire toujours à Sidi Kacem. Les centres emplisseurs sont au nombre de trois (deux situés à la province de Kenitra et un à la province de Sidi Kacem) et ont une capacité globale de 115.000 T/an. Le réseau de distribution de carburants de la région comprend 135 stations service. La région est traversée par le Gazoduc Maghreb Europe (GME) transportant le gaz en provenance de l’Algérie vers l’Europe sur une longueur de 82 km comportant un centre de maintenance et six postes de sectionnement.