Actualités

Troisième édition du Gouvernement Parallèle des Jeunes: 26 jeunes ministres retenus

Dans la continuité de cette expérience pilote au Maroc et dans le monde, lancée en 2012, le Gouvernement Parallèle des Jeunes annonce le lancement de sa troisième édition.

Après une année de préparations et de travaux de sélection, le troisième gouvernement parallèle des jeunes est enfin constitué, pour un mandat qui connaîtra la participation de jeunes femmes et hommes parmi les meilleurs profils du Royaume, tant par leurs formations respectives que par leurs parcours.

Touchant à différents domaines, cette action civique et 100% à l’initiative de la jeunesse marocaine, a pour but de contribuer efficacement à enrichir le débat public au Maroc et à suivre la politique publique, et travailler sur un positionnement positif en tant que force de proposition proactive.

Pas moins de 1.200 candidats de toutes les régions du Maroc ont postulé pour cette édition, pour que 26 soient retenus en tant que jeunes ministres.

Il est à noter que le nouveau gouvernement, a tenu ses deux premières séances de travail les 7 et 21 juillet 2018 à Rabat, avec à l’ordre du jour, la discussion du programme et des grandes lignes et orientations politiques de cette initiative.

En attendant la cérémonie officielle qui sera tenue dans les prochaines semaines, afin de présenter officiellement le GPJ et sa feuille de route, les membres du gouvernement devraient également élire le nouveau président durant la première semaine du mois d’août.

Ce gouvernement neutre et indépendant souligne également son souci de se tenir à la même distance de tous les acteurs de la scène politique en toute impartialité et objectivité, en toute indépendance vis-à-vis du gouvernement élu du Royaume, ainsi que de toutes les parties et institutions publiques et semi-publiques et privées.

Dans ce même contexte, le nouveau gouvernement parallèle des jeunes est composé de membres ayant des backgrounds se relatant tant à la majorité qu’à l’opposition, mais également de membres indépendants.

Ci-après la liste des jeunes ministres par secteur:

– Ministère de l’Intérieur : Said Khisal ;

– Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale : Sofia Rachad ;

– Secrétariat générale du gouvernement parallèle des jeunes : Amine Essaid ;

– Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme : Mohamed Ettahari ;

– Ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville : Basma Mrini ;

– Ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime et du Développement rural : Soufiane Mejati ;

– Ministère de l’Education nationale : Saida Elouazi ;

– Ministère de l’Industrie, de l’Investissement et du Commerce : Ousama El Asri ;

– Ministère de la Jeunesse et des Sports : Chouaib El Azhar ;

– Ministère de l’Economie : Tarik Boutaib ;

– Ministère des MRE et des Affaires de la migration : Zouhir Erokani;

– Ministère des Affaires africaines : Dalal mini;

– Ministère du Travail et de l’insertion professionnelle : Houda Bouarir;

– Ministère de l’Eau, de l’Environnement et du Développement durable : Sanaa Zahiri ;

– Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique : Meriem Chfiri;

– Ministère des Affaires générales et de la Gouvernance : Najib Essoumaai;

– Ministère du Tourisme : Echraibi Mohamed El Mehdi ;

– Ministère de l’Energie et des Mines : Khatour Alae Eddine ;

– Ministère de la Fonction publique : Mohamed El Mansouri ;

– Ministère de la Santé : Ismail Chbana;

– Ministère de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme : El Alami El Filali Safaa;

– Ministère de la Culture et de la Communication, porte-parole du Gouvernement parallèle des jeunes : Karim Hadri ;

– Ministère de l’Economie et des Finances : Samia El Idrissi Selam ;

– Ministère de la Formation professionnelle : Radia Zaki ;

– Ministère de l’Economie numérique : Nazih Ayman.

 

Partagez

Author


AvatarAvatar